Sauver la culture, c’est d’abord sauver celles et ceux qui la font vivre !

Communiqué de soutien du CMCAS (Caisse Mutuelle Complémentaire d’Activités Sociales d’EDF GDF) de Toulouse.

Depuis un an que la crise de la Covid 19 a mis en panne notre monde, nous subissons toutes et tous des privations de liberté immenses. Cette crise sanitaire a permis à certains groupes capitalistes d’augmenter de plus de 25% leurs richesses en un an, alors que les plus fragiles sont, comme d’habitude, frappés de plein fouet.

Dans ce contexte, tous les espaces publics où la vie sociale, culturelle et artistique était possible, ont été fermés ou fortement réduits : MJC, maisons de quartiers, cinémas, théâtres, salles des fêtes, musées, festivals, manifestations littéraires.

Lorsque les lieux culturels seront autorisés à ouvrir après tous ces mois d’interdiction, pour la plupart des intermittents le redémarrage de l’activité sera périlleux. Lesquels seront en mesure d’exercer leur activité professionnelle ? Lesquels auront accès à des lieux de diffusion ? L’incertitude et l’embouteillage des productions les attendent.

Le gouvernement a notamment décidé de maintenir sa « réforme » de l’assurance chômage avec pour objectif de porter de nouveaux coups aux droits des chômeurs et des précaires, l’une des mesures les plus dévastatrices étant l’augmentation de la durée de travail nécessaire pour ouvrir des droits. Il faudra avoir travaillé 6 mois au lieu de 4 actuellement. Un intermittent du spectacle sur deux était déjà au Régime Général ou au RSA avant la COVID 19 !

Face à ces attaques, plus de 70 lieux culturels sont occupés partout en France. Sur le territoire de notre CMCAS (Caisse Mutuelle Complémentaire d’Activités Sociales d’EDF GDF) : Toulouse, Auch et Montauban connaissent une forte mobilisation.

La Caisse Centrale d’Activités Sociales du personnel des industries Electriques et Gazières est un acteur important de la culture en France avec plus de 1 200 interventions artistiques et culturelles programmées chaque été, comprenant entre autre des spectacles vivants, de la lecture, du cinéma. Nous permettons à 670 000 électriciens et gaziers, et à leur famille, d’y accéder tout au long de l’année. Dans le même esprit, à Toulouse, la CMCAS accueille en résidence sur le site du parc des sports du Bazacle une trentaine d’équipes artistiques par an.

Le Conseil d’Administration de la CMCAS de Toulouse réuni ce jour, vendredi 26 mars 2021, s’associe aux professionnels des arts et de la culture et soutient pleinement leurs revendications. Plus que jamais nous devons faire preuve de solidarité. Sauver la vie culturelle dans toute sa diversité, c’est d’abord sauver toutes celles et ceux qui la font vivre, la fabriquent, la construisent, la rendent possible et accessible.