Solidaires, pas solitaires

Danses et chants place de la République ce matin à Auch (Gers) à l’appel des Occupant.es des lieux de culture à Circa-Ciné32. Les artistes, intermittents et précaires, sur le pont depuis un mois (le mouvement a débuté le 17 mars) ont bien fait les choses : dans le respect des règles sanitaires nécessaires face à l’épidémie de Covid-19, la matinée a connu plusieurs temps forts. Le tout dans une ambiance joyeuse, fraternelle, un peu folle et drôle, vivante, colorée, bruyante, musicale. Les enfants s’en donnent à cœur joie, tous les âges sont de la fête. Il fait un peu frais, le soleil est capricieux, mais c’est chaleureux et on est heureux. Car c’est une belle réussite.

Une urne a recueilli les vœux : ils sont lus en litanie (je voudrais pour notre avenir « une terre moins polluée », « que les lieux de culture ne soient pas condamnés à être occupés pour vivre », « plus d’égalité, de justice et de sexe », « la paix dans le monde, Miss France », « que les bars rouvrent », « réduction drastique des inégalités sociales », « le RSA augmenté », « que tout le monde s’embrasse », « plein de Playmobil », « que tous les gens s’aiment » (Léa 8 ans).

Puis, là, sur cette esplanade, se tient une Agora (comme chaque jour au Dôme). Aujourd’hui, il y a bien 200 personnes pour y assister, les gens ne s’en vont pas : un récapitulatif de la lutte est décliné, la situation de plusieurs personnes en grande précarité suite à la crise sanitaire est décrite, puis c’est le tour de plusieurs organisations amies de prendre la parole : la Cimade sur les migrants, Les Sorcières Mal Braisées (LSMB) sur les femmes, France-Palestine Solidarité sur les prisonniers palestiniens, une enseignante décrit la situation des précaires de l’Éducation nationale, un militant de la CGT Santé lit un témoignage émouvant d’une infirmière, propos qu’elle a tenus à la direction de son hôpital pour exprimer son désespoir et son ras-le-bol, une Gilet jaune exprime sa solidarité avec le mouvement, un militant d’Alternatiba et de la COP21 Auch rappelle la lutte pour le climat, un jeune maraîcher vient dire combien il est touché par tout ce qu’il a entendu étant lui-même dans la précarité, Isabelle conclut en disant que si chacun ici présent arrive avec 5 personnes, voisins, amis, le 23 avril, la manif pourrait être de grande envergure.

Puis ce sont des danses à nouveau, des chants : « Laissez-moi danser »… La police est venue pour demander des explications, il lui a été indiqué que ce rassemblement re-ven-di-ca-tif était déclaré en Préfecture.

Prises de paroles pendant l’Agora

  • CGT Santé : cgtsas32@gmail.com
  • CGT Éducation : cgteduc32@gmai.com
  • La Cimade : www.lacimade.org
  • Les Sorcières Mal Braisées : associationlsmb@gmail.com
  • Alternatiba : auch@alternatiba.eu
  • ANV COP21 : anvcop21auch@protonmail.com