Castex ne nous vaccine pas contre la précarité

STOP RÉFORME ASSURANCE CHÔMAGE

Désireux de saluer notre éminent Premier Ministre, les Occupant.e.s avaient rejoint l’intersyndicale CGT, Sud Solidaire, FSU pour participer à un rassemblement devant la salle du Mouzon, à Auch. Dans une tentative d’interdire toute expression démocratique, la préfecture a attendu le dernier moment, la veille à 21h passées, pour interdire cette manifestation.

C’est une atteinte au droit constitutionnel de manifester !

Le gouvernement envoie donc un message clair : il refuse tout type de dialogue. Notre premier ministre natif du Gers ne souhaite pas rencontrer le peuple de son enfance ? Aurait-il oublié ses valeurs solidaires ?

Nous avons donc été contraints d’agir pour, malgré tout, faire entendre la voix des plus précaires et rappeler que la réforme de l’assurance chômage constitue non seulement un recul des droits sociaux pour tou.te.s les travailleur.euse.s mais aussi un rouage capital de la machine néo-libérale qui placent les profits des plus riches au-dessus des vies des plus pauvres.